• Amélie

Les bettes au potager

Jette un œil sur…



La bette...et non la bêêête !!!


On dit également Blettes ou Poirées.

Si certains l’utilisent régulièrement, d’autres la méconnaissent ou ne savent pas la cuisiner. Dommage ! Car c’est une plante potagère facile et pratique !

En effet, elle se sème très facilement au printemps et il existe un grand nombre de variétés : bettes à carde, de couleurs, etc.


Bette montée à graines


Je vous recommande d’ailleurs d’acheter des semences paysannes car vous pourrez ensuite récolter vos graines pour les semer l’année suivante. Mais généralement, vos bettes se ressèment toutes seules et ne demandent donc que très peu d’efforts de culture ! C’est une aubaine : vous pourrez en récolter tout au long de l’année (ou presque !), surtout si les hivers sont doux. Alors si vous avez des poules, elles seront ravies d’avoir un peu de « vert » à l’automne ou en hiver. Il suffira juste de récolter les feuilles sur pieds au fur et à mesure des besoins. Car attention, il ne faut pas arracher le pied, simplement se servir comme d’une laitue à couper, car elle refait de jeunes feuilles.


Et ce n’est pas parce que c’est une potagère qu’il faut la cantonner au potager ! Avec ses jolies cardes jaunes, ou ses belles feuilles rouges, on peut facilement l’intégrer à un massif (lorsqu’un massif est jeune et pas encore développé, ça permet de combler les trous). Elle est donc utile pour la consommation mais aussi ornementale !



Utilisations :

Outre en donner aux poules (ce qui est déjà chouette !), on peut se servir des jeunes pousses pour un mesclun (avec feuilles de salade, de roquette, de jeunes pousses de betterave, de pissenlit par exemple). On peut également en ajouter aux soupes pour faire un peu de vert, comme on pourrait ajouter quelques feuilles d’oseille. Les bettes se consomment également en gratin avec de la béchamel. On peut aussi la faire revenir et l’ajouter dans une quiche ou tarte salée. Il y a vraiment mille et une raison de l’utiliser, et je vais vous laisser ici, une recette que j’apprécie particulièrement, qui me vient de ma famille et qui est une spécialité auvergnate :



Le Pounti

Préparez un haché de 250 à 300 g de lard, d’un gros oignon, d’une poignée de persil et d’une autre de fines herbes, et de quelques feuilles de bettes (sans craindre d’en mettre).

Salez, poivrez.

Eclaircir avec 1/3 L de lait, 5 œufs et 150 g de farine (consistance d’une pâte à crêpe un peu épaisse).

Graissez une terrine ou plat à gratin et versez-y la pâte.

Placez 250 à 300 g de pruneaux dessus et mettre à four chaud 45 min.

Vous pourrez le déguster tranché tel quel, ou encore faire griller les tranches dans du beurre à la poêle, c’est encore meilleur !

Bon appétit !


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Abonnez-vous à notre newsletter